Objectif général :

Mobiliser les concepts clefs, les principes, les outils, la démarche dans une situation de conception, de mise en œuvre et de suivi-évaluation de projet éducatif.

Objectifs spécifiques :

  • S’approprier les concepts clefs, les caractéristiques et les principes qui structurent le projet éducatif ;
  • S’approprier les orientations majeures de la politique d’éducation et de formation au Sénégal ;
  • Étudier de façon poussée les demandes des populations et les aspirations des acteurs pour mieux saisir les dysfonctionnements et les besoins ;
  • Accroitre la participation des acteurs lors de la conception de projet éducatif ;
  • Améliorer les méthodes de concertation entre les acteurs, le dispositif de management et de pilotage pour que le PE et sa mise en œuvre s’inscrivent dans le cadre de réponses adéquates à un problème éducatif ;
  • Utiliser la démarche appropriée pour élaborer un projet éducatif pertinent ;
  • Suivre régulièrement la mise en œuvre du PE afin d’identifier en temps utile les ajustements nécessaires ;
  • Evaluer un projet éducatif.

Les technologies de l’information et de la communication constituent à l’heure actuelle d’incontournables outils de travail  pour administrer un établissement scolaire. Le module TICE a pour objectif de faciliter aux  administrateurs ou futurs administrateurs scolaires l’appropriation des Technologies de l’Information et de la Communication dans le cadre de leurs activités de gestion administrative et pédagogique.

Les différentes recherches menées sur la performance des établissements et sur les facteurs d’amélioration ont établi que la qualité des directeurs est le premier facteur de performance des établissements. Parmi les différents éléments qui contribuent à ce qu’il est convenu d’appeler « l’effet-établissement », ceux qui ont le poids le plus important relèvent des tâches communément exercées par les directeurs et les équipes de direction. En sa qualité de représentant de l’Etat et de premier responsable de sa structure, le chef d’établissement est donc tenu d’assurer le fonctionnement correct de son service par une gestion rigoureuse et transparente des différentes ressources mises à disposition. Cette gestion qui concerne tous les domaines d’activités requiert du chef d’établissement des compétences managériales fondées sur une maîtrise des textes législatifs et réglementaires. Cela est d’autant plus nécessaire que la politique de décentralisation et de déconcentration lui confère davantage de responsabilités.