expliquer la notion analyse du discours 

identifier les caracteristiques , types et genres 

Objectif général : A l’issue de ce cours, l’apprenant doit maitriser tous les procédés dérivationnels en pulaar

  1. L’onomastique
  2. La toponymie et l’anthroponymie
  3. Les sources d’inspiration de la toponymie et de l’anthroponymie africaine
  4. Les traditions toponymiques et anthroponymiques africaines
  5. Toponymes et anthroponymes africains: entre antiquités et modernités
  6. Toponymie, anthroponymie, et les recherches sur l’histoire de l’Afrique

 7.Toponymie, anthroponymie : une porte sur l’univers culturel et religieux 

Le cours de multilinguisme et variation linguistique présente le caractère multi facette du rapport langue/environnement. En effet, même si l’on parle d’une langue donnée comme une entité homogène, l’on se rend vite compte que pour ce qui concerne sa pratique par les locuteurs, elle est soumise à des variations de diverses natures sous différents contextes. En termes plus clairs, une langue n’est jamais parlée de façon unique par ses locuteurs. Elle est parlée différemment selon le profil du/des locuteurs.

L’impact des TIC dans tous les domaines de la vie privée et professionnelle est indéniable. Toute attitude de résistance quant à leur utilisation dans la pratique pédagogique risque donc d’apparaitre surannée. Le e-learning est, en effet, considéré comme un moyen de rénover la pédagogie, de rendre les apprenants plus autonomes et faciliter le passage de l’école à l’entreprise. Ce qui importe surtout, c’est se poser les bonnes questions : en quoi les TIC modifient-elles nos pratiques de lecture et de traitement de l’information ? Qu’apportent-elles à l’apprentissage ? A quelles conditions les TICE peuvent-elles amener à reconsidérer la relation pédagogique traditionnelle ? Autant de questions auxquelles nous sommes invités à réfléchir dans le cadre de ce cours.