Aperçu des sections

  • Généralités

  • Eléments d'introduction

    Ce cours porte sur l’étude du rapport entre éducation et société avec la question fondamentale : quelle est la finalité sociétale de l’école ?

    La réponse à cette question d’ordre général ne peut être donnée d’emblée. Il convient, pour y répondre, de passer par des questions spécifiques ou « intermédiaires ». Ainsi, la première question que l’on doit se poser est celle concernant les fonctions sociales de l’éducation ou, en d’autres termes, les aspects sociaux de l’éducation. C’est après l’élucidation de cette problématique que l’on pourrait alors s’intéresser aux programmes et aux contenus scolaires ainsi qu’aux organisations et institutions chargées de les mettre en œuvre. 

    L’orientation de ce questionnement est de nature fonctionnaliste.

    Activité : rechercher ce qu’est le fonctionnalisme en sociologie. 

    Talcott Parsons aux Etats-Unis et Emile Durkheim en France vont être les principales figures de cette épistémologie. S’en suivront des approches plus critiques, les unes se situant dans le renouvellement du structuralisme avec Bourdieu, les autres initiées par des sociologues britanniques dans le cadre de la « nouvelle sociologie de l’éducation » initiées par Basile Bernstein en Angleterre.

    Activité : Faire la même recherche concernant le structuralisme.

    La question générale posée peut être formulée comme suit : quelle contribution spécifique la scolarisation apporte dans les sociétés modernes à l’apprentissage des valeurs, des normes et des rôles sociaux et quelles articulations peuvent s’établir entre l’école et d’autres instances de socialisation comme la famille, le milieu professionnel et les médias ?

    Mais avant de traiter cette question, nous nous intéresserons au cheminement de la sociologie de l’éducation comme discipline académique autonome au sein des sciences sociales (I) avant de présenter les théories qui ont marqué l’évolution de la discipline (II). La dernière partie (III) sera centrée sur les travaux de Pierre Bourdieu et de Raymond Boudon ainsi que ceux issus de la « nouvelle sociologie de l’éducation britannique » qui s’est, quant à elle, centrée sur les mécanismes et les processus de la transmission des savoirs.


    • Chapitre1 Le cheminement de la sociologie de l'éducation comme discipline autonome

    • Chapitre 2 Les principales théories en Sociologie de l'éducation

    • Chapitre 3 Les développements contemporains (suite)